L’amélioration des performances du couple échographie (endovaginale) et biologie ( Bhcg ,progestérone) a permis le diagnostic précoce des grossesses extra utérines entraînant la possibilité de réaliser le plus souvent un traitement par coelioscopie (plus de 80 %) .

Indications du traitement conservateur ou radical (salpingectomie)

Présence d’un désir de grossesse ultérieur.

Le choix entre un traitement conservateur ou une salpingectomie sera dicté par les chances futures de grossesse intra utérine par rapport au risque de récidive de grossesse extra utérine.
Nous utilisons le score thérapeutique du traitement chirurgical de la GEU ( Clermond Ferrant) , qui prend en considération les facteurs influençant de façon significative le fertilité afin de poser notre indication chirurgicale.

Absence de désir de grossesse ultérieur.

Le traitement radical par salpingectomie est réalisé de principe.

Technique opératoire

1. Salpingotomie antimésiale en regard de la portion proximale de la GEU avec une pointe monopolaire réglée avec un courant de section pur jusqu’au plan muqueux intra tubaire.
2. Ouverture du plan muqueux intra tubaire aux ciseaux froids
3. Extraction douce de la GEU si possible en monobloc .
4. lavage aspiration abondant intra tubaire en insistant sur la partie proximale de la trompe.
5. Hémostase par compression meilleure que par bipolaire (éviter le dégât thermique sur la muqueuse endotubaire)
6. Contrôle du taux de B hcg après 48 heures (doit être inférieur à 15 % du taux de base)