Souvent méconnus car de petite dimension les polypes endo utérins sont responsables de 25 % des métrorragies tout âge confondu. L’association à un cancer de l’endomètre est rare. Le polype endo utérin n’est pas un facteur de risque de l’adénocarcinome de l’endomètre.
Circonstances de découverte

  • Les troubles du cycle menstruel et les saignements post ménopausiques représentent respectivement 41% et 9 % des étiologies.
  • L’infertilité ou la découverte fortuite dans le cadre d’un bilan pré FIV complètent le tableau fonctionnel.