Le dispositif intra uterin ou stérilet est la méthode contraceptive réversible la plus utilisée dans le monde(120 millions de femme,16 % des femmes en äge de procréer).Parmi ses complications ,il en existe une qui reste rare sans être exeptionnelle,la perforation utérine. Après perforation le stérilet peut migrer vers l’ensemble des organes de voisinage (Vessie, épiploon,mésentère ,intestins,…)

Type de perforation

Perforation partielle

  • Lorsque une partie du stérilet transperce le muscle utérin et l’autre partie reste dans la cavité utérine

Perforation complète

  • Lorsque la totalité du stérilet traverse totalement le muscle utérin et migre dans l’abdomen
    • En cas de stérilet inerte fermé (Peu utilisé) il existe un risque d’incarcération des anses
    • En cas de stérilet bioactif au cuivre il existe un risque de réaction inflammatoire épiplo digestive intense avec parforation intestinale
    • En cas de stérilet hormonal le risque de lésion digestive est faible

Mode de perforation

  • Immédiate
    • Résultant d’une faute technique
  • Secondaire
    • Suite à une érosion graduellede la paroi utérine

Facteurs favorisants

  • Facteurs utérins
    • Sténoses cervicales
    • Rétroversions ou forte déviations utérines
    • Utérus fragilisés (post partum , ATCD de césarienne ou myomectomie)
  • Technique d’insertion par poussée
    • Consiste à propulser le stérilet dans l’utérus contrairement à la technique de « butée » plus sûre
  • Facteur humains
    • Inexpérience ou maladresse de l’opérateur

Symptomatologie

  • Fruste dans la majorité des cas
    • Douleurs pelviennes fugaces lors de l’insertion
    • Métrorragies minimes dans la semaine qui suit l’insertion

Diagnostic

  • Clinique
    • La migration sera suspectée devant la disparition des fils repères
  • Radiologique (Abdomen sans préparation)
    • Confirme l’expulsion du stérilet si non retrouvé sur le cliché
    • Si stérilet visualisé cela ne préjuge en rien de sa localisation
  • Echographique (confirme le type de perforation)
    • Partielle (visualisation d’une extrêmité du stérilet en intra utérin)
    • Totale( vacuité utérine ou visualisation d’une extrêmité du stérilet en extra myométrial si proche de l’utérus)

Conduite à tenir

  • Perforation partielle
    • Retrait du stérilet sous hystéroscopie
  • Perforation totale
    • Retrait du stérilet sous coelioscopie ou laparotomie

Conclusion

  • La disparition des fils de repérage d’un stérilet doit faire évoquer l’éventualité d’une perforation utérine surtout si l’interrogatoire retrouve un épisode de douleurs pelviennes dans le semaine suivant l’insertion.
  • L’ASP et l’échographie pelvienne sont les examens clés pour le diagnostic de la perforation utérine et de sa migration abdominale.
  • En cas de perforation partielle l’hystéroscopie permettra le retrait du stérilet sous contrôle visuel évitant l’ensemble des manoeuvres aveugles inefficaaces et potentiellement dangereuses.
  • La coeliochirurgie mieux que la laparotomie sera envisagée pour retirer les stérilets intra abdominaux