Malformations génitales les plus fréquente de la femme, les cloisons représentent 50 à 80 % des malformations utérines. Rappel embryologique L’utérus cloisonné résultant d’un trouble tardif de l’organogenèse est rarement associé à des anomalies rénales. La cloison est secondaire à un trouble de résorption central des deux hémi utérus initialement accolés sur la ligne médian...