Souvent méconnus car de petite dimension les polypes endo utérins sont responsables de 25 % des métrorragies tout âge confondu. L’association à un cancer de l’endomètre est rare. Le polype endo utérin n’est pas un facteur de risque de l’adénocarcinome de l’endomètre.
Circonstances de découverte

  1. Les troubles du cycle menstruel et les saignements post ménopausiques représentent respectivement 41% et 9 % des étiologies.
  2. L’infertilité ou la découverte fortuite dans le cadre d’un bilan pré FIV complètent le tableau fonctionnel.

Elément de suspicion diagnostique

L’échographie aidée du doppler couleur retrouve un processus occupant intracavitaire hyperéchogène interrompant la ligne cavitaire avec signal doppler franc.

Elément de confirmation diagnostique
L’hystéroscopie diagnostique (réalisée au cabinet en ambulatoire) permet de :

  1. De typer le polype (fonctionnel, adénomateux, atropho kystique, pédiculé, sessile).
  2. De localiser le polype (cornes, faces antérieure ou postérieure, isthme).
  3. De rechercher les lésions associées (hyperplasie endomètre, fibrome,…)

Méthodes thérapeutiques

Le curetage évacuateur est une méthode à proscrire car

  1. aveugle laissant le plus souvent la ou les lésions en place.
  2. Pouvant occasionner des dégâts associés (perforation utérine, synéchies,…).

La résection du polype à l’anse diathermique sous hystéroscopie opératoire => Méthode de choix

  1. Chirurgie sous contrôle de la vue permettant de retirer toute la lésion avec un minimum de dégâts (important dans le cadre la chirurgie de la fertilité) .
  2. Méthode adapté à tout type de polype permettant de traiter les lésions associées.
  3. Méthode ambulatoire avec une hospitalisation de moins de 12 heures.

Conclusion

L’échographie endovaginale. Reste l’examen clé pour le dépistage des polypes endo utérins.
L’hystéroscopie diagnostique (ambulatoire au cabinet) viendra confirmer l’hypothèse diagnostique.
Le classique curetage endo utérin devrait être aboli pour laisser place au traitement hystéroscopique permettant l’amélioration quasi constante des trouble hémorragiques.ou non).